Le Brésil vu par un Français qui vit à Balneario Camboriu
Random header image... Refresh for more!

Comment faut-il faire pour travailler au Brésil?

Immigrer et travailler au Brésil peut être un bon plan. Si on est ingénieur avec une bonne expérience en Management et qu’on parle le Brésilien on peut trouver du travail avec des salaires équivalents à ceux de la France, voire carrément mieux payés. Cela dit, il faut pouvoir obtenir un visa de la part des autorités Brésiliennes un visa Permanent. Ce qui n’est pas gagné d’avance.  Il vous faudra consulter la page du consulat qui explique bien cela (cliquer ici)



Si on rentre dans une des cases d’obtention d’un visa « no problem ». Mais absolument nos problem! 

Quelques exemples pour obtenir un visa facilement :

  • Vous voulez monter un business au Brésil, et vous apporter 150 000 reals pour monter votre affaire. 150 000 reals ça représente 50 000 € ce qui n’est pas forcément à la portée de tout le monde.
  • Vous vous mariez avec une belle brésilienne (moche c’est possible aussi) . Dans ce cas c’est ultra simple.
  • Vous vous mariez avec un étranger qui habite le Brésil et qui a un visa permanent.

Si vous voulez tout de même travailler au Brésil sans visa, vous pourrez le faire dans la clandestinité et je vous souhaite bonne chance pour ne pas crever la gueule ouverte.

Si vous êtes dans les bonnes cases, il vous faudra donc faire une demande de visa dans votre pays d’origine  et si vous avez un visa de touriste, il faudra retourner dans votre pays pour faire le visa. Prévoir un bon délai pour réunir les papiers et obtenir le visa.

Une fois le visa en poche, vous prenez l’avion (ou le bus) et vous arrivez au Brésil. La première chose que vous allez faire, c’est une fête et ensuite vous allez devoir faire :

  • Une demande de CPF (le truc qui va vous emmerder toute votre vie, car il faudra faire vos déclarations d’impôts même si vous n’habitez plus dans ce pays!).
  • Une demande de RNE (la carte de séjour) renouvelable tout les dix ans.
  • Une fois que vous avez ces deux cartes, vous devez faire une carte de travail si vous voulez travailler dans une entreprise, (cette carte n’est pas difficile à avoir si vous avez le CPF et le RNE).
  • Si vous devenez travailleur indépendant, pas besoin de carte de travail, vous devrez monter vos petites entreprises, ce qui n’est pas aussi simple car les Brésiliens aiment les papiers.
  • Si vous monter une micro entreprise -auto entrepreneurs) , en revanche, il n’y a rien de plus simple, vraiment hyper simple, on fait ça en ligne.

Si vous avez un peu d’argent vous pouvez vous faire aider par des gens qui ne font que ça, on appelle ça des despachantes et ils ont souvent leur bureau à côté du bureau de la police où on délivre le RNE. Pour le CPF c’est au ministère des finances (receita federal), ni plus ni moins à l’hôtel des impôts

En règle général, les Brésiliens aiment que les étrangers viennent travailler chez eux, il n’y aura donc aucune barrière et discrimination contrairement à certains autres pays. Pas de délit de faciès !

CAS N° 1 : trouver du boulot sur place.

Tout cela prend du temps, alors vous allez devoir patienter pour trouver du boulot, il faudra donc avoir une petite trésorerie avant de décrocher un emploi digne de ce nom. Si vous voulez être prof de langue dans une école de langue, vous allez crever la dalle, il faudra trouver un boulot plus rémunérateur ou être chauffeur de taxi la nuit.

Les salaires au Brésil ne sont pas élevés, donc attention.

A moins que vous ayez une spécialisation que personne n’a au Brésil, être salarié au Brésil, c’est synonyme de précarité, pauvreté et galère, même avec un bon diplôme. Tout dépend aussi de l’endroit où vous vous trouvez également. Il est sûr qu’à Sao Paulo vous allez trouver plus facilement, mais le niveau de vie est élevé.

Mon cas personnel 

Enfin tout dépend vraiment de votre profil. Personnellement j’ai trouvé un boulot  rémunéré à 6000 dollars par mois + bonus. Directeur des ventes pour une société Canadienne. Puis j’ai cumulé avec d’autres représentations commerciales avec un objectif de gagner environ 15 000 dollars par mois.  J’ai abandonné l’affaire pour cause de « burn out » et je ne voyais plus ma famille. Cela dit, j’avais à l’époque un énorme carnet d’adresse international, une très bonne réputation dans le monde des télécoms et une très très grosse expérience. Mon cas n’est pas forcément un cas typique et maintenant j’ai décroché complètement.

Cas N° 2 : Vous êtes envoyé par une entreprise.

Si vous êtes envoyé par une entreprise, les choses sont plus faciles, c’est l’entreprise qui va se charger de tout. Même si vous ne rentrez pas dans les critères de visa permanent, il y a des techniques pour entrer dans les cases et des avocats spécialisés dans le domaine vont vous faire cela aux petits oignons.  Ce ne sont pas des avocats véreux non, ce sont des avocats qui vont aider l’entreprise à faire une recherche d’employé sur le marché local et vont rédiger la demande de façon à ce que seul une personne au monde corresponde aux critères de la demande. « Vous »

Exemple: Ingénieur en telecom, parlant le français connaissant parfaitement les faisceaux hertziens X405 et le borlan12 et la moulinette zorglub 25, ayant travaillé pour la société BIBI pendant 5 ans comme chef de projet trilingue. (c’est vous)

Voyez c’est très simple, il faut rentrer dans les cases et avoir un peu de temps devant soi.

Mon cas personnel 

Avant de partir au Brésil, j’étais en contact avec un société Italienne qui fabriquait des équipements télécom high tech. Le deal étant que j’installe une filiale Brésilienne de cette société et monter une usine locale de fabrication. Je bénéficiais d’une grande confiance de la part de cette société italienne du fait que je leur avais ouvert de nombreuses portes dans le passé.  Nous n’avons pas fait l’affaire pour une question de timing, mais c’était une vrai piste.

Cas N° 3 : Vous êtes envoyé  par le gouvernement français.

Si vous êtes fonctionnaire, policier, militaire, diplomate… il faut creuser aussi pour savoir quels postes peuvent être disponibles pour le Brésil. Là je n’ai pas de conseil à donner. Je ne suis pas dans ce milieu.

Cas N° 4 : Vous vous mettez à votre compte.

Pour moi c’est la seule planche de salut. Si vous êtes artisan et que vous avez un peu d’argent de côté, votre « fortune » est « pratiquement assurée ». Il faudra tout de même avoir les qualités d’un entrepreneur. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a énormément de créneaux à prendre.  Je vois par exemple dans ma région, on ne manque de rien, mais la qualité n’est pas souvent au rendez-vous. Un petit établissement du type « brioche dorée » ferait fortune. Pourquoi pas monter une société de plomberie… Si vous faites dans la qualité, vous aurez des clients. (pour vous faire payer, c’est une autre histoire). Il faudra tout de même avoir l’esprit démerde et savoir être flexible avec les lois et les clients.

Cas N° 5  : Travail à distance

Tiens j’ai oublié de parler de cette fonction, car aujourd’hui je travaille chez moi uniquement via internet, mon épouse fait la même chose et donne des cours de portugais en ligne. Dans ce cas, comme on peut travailler dans le monde, ce modèle économique est superbe. Le seul problème est de faire transférer l’argent quand on dépassr des factures de plus de 3000 dollars (ce qui est rare) Dans ce cas, il faut justifier de la source auprès de vôtre banque.  Une fois qu’on a un RNE et un CPF, pas forcément de créer une entreprise, juste déclarer tous les revenus importés au Brésil en faisant attention que les revenus sont proportionnel aux transfert d’argent internationaux.

Le cas numéro 5 en fait est un cas un peu à part, mais c’est mon cas, et mon expérience, c’est cool, mais parfois c’est pas cool

Cas N° 6 : Vous voulez passer votre retraite au Brésil

Il suffit de justifier d’un montant d’une retraite supérieur à 6000 euros (il y a un temps j’avais vu un truc comme 2000 dollars), aujourd’hui avec le change supérieur à 4, cela fait une retraite de 1500 euros. Une fois qu’on peut justifier ce revenu (retrait plus autres revenus annexes), il suffit de remplir la demande de visage

 

148 commentaires

1 Janvier tania { 01.14.15 at 1:04 }

Salut je ss tania. Haitienne je compte de rentrer o au brasil dns deux. Mois encore et je ss journalisme j etudie la communication je parle. Francais un p tit peu l anglais .. Dis moi ce serais.pas difficile de.trouver du travaille?

2 thierry { 01.15.15 at 12:39 }

@tania, je sais que les haitiens bénéficie d’un statut special pour se rendre au Brésil (sort de statut de refugié économique, suite au tremblement de terre). Après avoir ce statut, trouver du travail sur place est une autre histoire. Les brésiliens profite de la situation de détresse des haitiens pour les exploiter à fond. Salaire minimum 200 euros par mois, et conditions de travail difficile. Les offres d’emploi sont plutôt des offres de travail manuel (contruction, manutentionnaire, balayeur…), mais petit à petit, une fois que le barrage de la langue, quelques haitiens commmence à sortir du lot, pour faire des jobs, plus intéressant. Maintenant côté journalisme ou communication, ça va être dur, à cause de la langue.

3 thierry { 01.15.15 at 12:44 }

@Tathianne ta demande est un peu hors sujet. Je sais qu’on peut toujours se renseigner auprès de la chambre de commerce et de l’industrie pour trouver les boites brésiliennes installées en France. Pour aller au brésil faire de la formation, pourquoi pas, mais il faut avoir les contacts qui vont bien et ça c’est plus difficile. les brésiliens ont pratiquement tous sur place, alors pourquoi faire venir quelqu’un de France, pour donner des formations. A toi de voir.

4 thierry { 01.15.15 at 12:48 }

@moussa faye commme je dis souvent, chaque cas est un cas particulier, pour moi, il faut se rendre au consulat du Brésil, pour expliquer ce qu’on veut aller faire au Brésil.

5 thierry { 01.15.15 at 12:50 }

@moussa faye commme je dis souvent, chaque cas est un cas particulier, pour moi, il faut se rendre au consulat du Brésil, pour expliquer ce qu’on veut aller faire au Brésil.

Côté France , il faut aller à la chambre de commerce et de l’industrie (ou sur internet), pour trouver les boîtes brésiliennes installée en Franc »e.

Pour donner de la formation au brésil, tout dépend de ton réseau de contacts professionnels, sache tout de même qu’il y a tout sur place, alors faire venir quelqu’un de l’étranger pour donner des cours, il faut que cette personne ait une super spécialité, pour que ce soit intéressant.

6 thierry { 01.15.15 at 12:54 }

@john, je ne connais pas les tarifs horaires en informatique au Brésil, alors je te propose un petit calcul. Mon électricien travaille à 50 real de l’heure (15 €). Prends donc le tarif horaire d’une électricien Suisse et applique le même ratio en informatique. De toute façon ici au brésil, il faut que tu te mettes à ton compte, sinon tu ne vas pas gagner grand chose. Pour commencer,, avec un statut d’auto entrepreneur, tu peux vraiment commencer à facturer, avec un minimum de frais administratif.

7 Mathilde { 02.12.15 at 9:58 }

Bonjour Thierry,

On me propose un poste à Rio que j’accepte, seulement mon employeur est patron dune PME et n’y connaît pas,grand chose en visa, je lis beaucoup de choses différentes sur le visa sans toutefois trouver une démarche concrète à commencer, auriez vous une piste?

Merci!

8 thierry { 02.13.15 at 12:34 }

@mathile, lire attentivement le cas numéro 2.

9 joel thiaw { 02.24.15 at 12:36 }

bonjour!
moi suis sénégalais je suis musicien et bilingue français anglais.je parle ces deux langues et suis capable de les enseigner ainsi que faire un travail manuel.mon désire est d’aller trouver un travail au BRESIL.est ce c’est possible.

10 Pierre { 03.02.15 at 8:12 }

Bonjour,

Tout d’abord j’adore la façon dont tu expliques c’est vraiment clair et drôle (pour ma part en tout cas ahah). Donc voilà ma copine est brésilienne (elle est de Sao Paulo) et j’aimerai partir là bas pour travailler seul hic (mise à part que je parle pas une pepite le portugais mais bon je compte l’apprendre dans une école là bas. Bref la barrière de la langue passé, j’aimerai te poser 2/3 questions :
J’ai une Licence pro + BTS accès beaucoup sur l’aéronautique ou du moins l’industrie en générale est-ce qu’avec ces diplômes ça va être dur mais vraiment très dur de trouver du travail
Je n’ai que 2 ans d’expérience sur un même poste (vu que je suis sorti d’école il y a 2 ans) à savoir Technicien méthode est ce qu’il me faut alors plus d’expérience?
Je suis bilingue en anglais est ce que ça va m’aider ou alors pas du tout??

Merci!!!!!

11 thierry { 03.03.15 at 1:48 }

@Pierre, tu as du pain sur la planche. 1) le visa 2) la langue portugaise 3) trouver un job. Sache que tu ne vas pas gagner une fortune avec ton diplome. Ici il faut être ingénieur donc tu auras un sous job. Si tu es ingénieur, tu peux pretendre à gagner un peu plus. Je pense que sur place tu auras une bonne idée de l’ambiance. Il faudra que tu valorises bien tes langues…. Bon courage tout de même, car ici au brésil, y a du boulot, ça manque pas…

12 Bailo { 03.12.15 at 10:33 }

Bonjour et merci pour ces postes hyper intéressants, je pense que je suis différent, alors vraiment des gens qui sont ici (sur le forum) et je suis un peu fou. Je suis actuellement étudiant à l’université catholique de Louvain mais j’en ai marre de mes études donc je voudrais tout plaquer et aller chercher ma vie au Brésil (« Sans diplôme >> je suis encore qu’au commencement de mes études… Donc je n’ai que mon bac en technique de qualification en comptabilité). Je parle portugais, je ne suis pas européen (étranger reconnu en Belgique)
Ps; c’est foutu d’avance hein???

13 Mehmet { 04.08.15 at 7:29 }

Bonjour Thierry et tous les amoureux du Brésil.

Après avoir investit les 150.000 R$, peut-on en même temps travailler dans une entreprise au Brésil tout en étant gérant de sa boîte ??

Merci et bon courage à tous

14 ahmed { 05.06.15 at 10:02 }

bonsoir j,ai une carte de sejour italiene indetermine je suis senegalai je vie ddep8 12 ans en italie je suis ouvrier et je v un visa pour aller travailler au bresil

15 thierry { 05.07.15 at 11:23 }

@Bailo, rien n’est foutu d’avance, ton choix n’est pas des plus simples, mais tu sembles être aimer le risque, alors pourquoi pas. Chaque profil est différent. Sache tout de même que le Brésil est très procédurier et si tu es « clandestin », ça va être un peu plus difficile. A moins que tu te trouve vite une brésilienne et que vous avec un enfant…

16 thierry { 05.07.15 at 11:33 }

@joel thiaw le visa le visa.

17 Charly { 06.21.15 at 4:42 }

Bonjour,

Mon épouse (qui est brésilienne) et moi même aimerions nous établir au Brésil, dans le sud, à Florianopolis. Quelqu’un pourrait-il nous conseiller en ce qui concerne les quartiers agréables à vivre dans le grand Florianopolis?

Merci d’avance pour vos bon conseils,

18 thierry { 06.22.15 at 6:40 }

@charly Florianopolis est un bon choix, Je conseille de vivre sur l’île, (surtout si on y travaille). tout dépend du budget. Si on est citadin on préférera les immeubles qui donne sur la mer (du côté du Sofitel). Si on est plutôt maison et loin du tumulte je conseille juréré internacional qui est à une petite heure de la capitale. mais ce conseil ne tient qu’à moi! De toute façon il faudra faire une visite approfondie du local car il y en a pour tous les goûts et tous les prix.

19 Charly { 06.22.15 at 7:18 }

merci Thiery, mais de ce que j’ai vu, Jureré International, est pour les « milliardaires » internationaux, et est uniquement peuplé en saison.
Si c’est pour y habiter toute l’année, il me faut un quartier qui vit toute l’année, même si en saison il y a plus de monde.
De là ma question. Je pensais p.e. à praia dos Ingleses ou quelque chose de tel.

20 thierry { 06.23.15 at 1:08 }

juste pour info, il y a des jolis appartements pour moins de 600 mille real à Juréré, il est vrai q’aux Ingleses, c’est un peu moins cher

21 Charly { 06.23.15 at 12:23 }

la question n’est pas spécialement le prix, mais plutot de savoir ci le quartier est habité hors saison. Ce n’est pas agréable de vivre dans un quartier qui est saisonnier, hors saison.

22 Robin { 06.23.15 at 12:45 }

Je vis à Porto Alegre et comme tous les gaúchos, on va à Floripa pour les vacances. De ce que j´ai pu constaté, la ville n´est pas très urbanisée. Tout est loin de tout et les transport publics hors période estivale ne fonctionnent pas bien du tout. Il faut obligatoirement une voiture pour se déplacer. J´ai l´impression que c´est mieux de vivre près des côtes, quitte à perdre un peu de temps chaque jour dans les trajets pour aller travailler car au moins le weekend on est déjà sur place si on veut profiter de la mer et on perd pas 2h dans les embouteillages. Jurere ça peut être un peu mort hors saison c´est vrai… il y a juste un bourbon et une rue avec 4-5 bars. PAr contre la meilleure pizzeria de l´île (tenue pat un italien) est lá! Canasveiras c´est un peu mieux mais plus populaire avec plein de snacks et plus touristique aussi. Le quartier lagoa da conceção est bien animé avec plein de resto, de bar etc. C´est peut être ça que tu recherches… voilà je nén sais pas plus, j´espère avoir pu t´aider!

23 Charly { 06.23.15 at 1:37 }

merci Robin, et, connais tu la praia dos Ingleses? parce que d’après ce que je vois, c’est là qu’on construit en masse;
Et, question subsidiaire, comment s’appelle cette pizzeria?

24 Mansour CISSÉ { 06.24.15 at 6:03 }

Salut monsieur je suis senegalais bachelier actuellement je suis au brèsil et je veux travailler comme enseignant de langue francaise ou travailler dans les usines s’ il vous plait je veux vos conseilles comment je peux faire pour travailler

25 thierry { 06.25.15 at 11:06 }

@Manous avant de faire un commentaire, il faudrait lire l’article car tout est écrit.

26 assane samb { 06.26.15 at 3:58 }

je suis senegalais .je suis actuellement au brasil je suis a la recherche du travail .etudiant en geographie en L1

27 Francois { 08.13.15 at 1:26 }

Bonsoir,je suis à la recherche d ‘entreprises qui vendent des maisons en bois en kit pour l’export. Quelqu’un peut il m aider ? C’est a installer aux Antilles. Merci pour votre aide.

28 Ludivine { 09.10.15 at 8:27 }

Bonjour, je suis actuellement en dernière année Bacpro en esthétique, à la fin de mes études j’aimerais partir au Brésil et pourquoi pas me spécialisée dans les massages, qu’est ce que vous pouvez me conseiller !? Merci

29 thierry { 09.10.15 at 11:52 }

@Ludivine à partir du moment où on est en règle avec les visas, tout est possible, le brésil est la taille d’un continent, il y a de la place pour tout le monde. Après il faut juste gagner sa croûte pour survivre. Côté massage, un diplôme de kiné c’est tout de même mieux.

30 Ludivine { 09.10.15 at 12:42 }

Oui je me doute bien mais ses un niveau trop élever pour moi, après en thalasso je pense que je peux trouver, au niveau des visas que me fait il ?! Ou je peux cherché sa ?

31 koko { 09.20.15 at 2:51 }

Salut j’aimerais pour tt votre aide bon je suis un étudiant en informatique depuis le Togo suis venu au Brésil avec un,visa touristique j’ai déjà mon cpf mon séjour et mon carnet de travail j’aimerais demander est ce que j peux trouvé du travail a cruciama(santa Catarina)car c’est difficile car je parle pas encore bien le portugais thank bku pour votre aide indiquer moi la ou je peux en trouver thank

32 fidel { 10.04.15 at 2:51 }

Bonjour tout d’abord merci pour tout je suis artisan plombier au togo et j’aimerais venir au bresil pour travailler comment je dois proveder? Merci.

33 thierry { 10.05.15 at 8:32 }

@fidel et bien c’est écrit dans l’article, il suffit de le lire.

34 cilia { 10.21.15 at 3:23 }

si on a aucun diplome , peut t-on travailler sans problème au brésil ?

35 thierry { 10.21.15 at 3:56 }

@cilia sans diplôme on peut trouver du travail, mais le salaire sera un peu juste. 170 euros par mois environ.

36 thierry { 10.21.15 at 3:56 }

@cilia oui pas besoin de diplome pour travailler au Brésil. Cela dit le salaire sera d’enivron 150 euros par mois, ce qui est un peu juste.

37 Joseph abi { 12.03.15 at 4:13 }

Bonjour
Je suis essotolome Abi, j’ai 29ans, je suis de nationalité togolaise et je réside actuellement au Brésil , à sao paulo.
En effet , je suis tombé sur vos coordonnées dans mes recherches d’emploi sur le net .
Et c’est avec un grand plaisir que j’aimerai prendre attache avec vous .
J’ai fait ‘ entre autre, la première et la deuxième année de doit à l’Université de Lomé , en suite une année en faculté d’allemand , et une formation en langue à l,’institut Goethe Lomé, avant de devenir un collaborateur dans un cabinet d’avocat.
Je suis au Brésil à la recherche des opportunités meilleurs, et je travaille actuellement comme professeur particulier e specialisé de français, ici à sao Paulo. Je suis un résident régulier , et j’ai en ma possession , tous les document me donnant droit de pouvoir travailler en toute légalité .
J’aimerai vous affirmer mon grand désir de travailler dans le domaine de la langue français dont j’ai la parfaite maîtrise. Je parle aussi couramment le portuguais
ESSOTOLOME ABI

38 corneille { 02.19.16 at 3:54 }

Je suis beninois et je voudrais savoir moi qui ai un Diplome de Techniciens Superieur en commerce international au Bénin…quelles sont mes chances d’avoir un boulot dans mon domaine de formation…quelles sont les Sources auquelles je dois m’adresser pour un resultat performant

39 Lucie { 02.21.16 at 2:07 }

Bonjour,
Tout d’abord, merci pour votre article! Celui-ci est très instructif!
Cependant, j’aimerais bien vous poser une question dans l’espoir que vous pourriez me répondre. Je pense que c’est très personnel mais faut toujours tenter le coup!
Je suis belgo-brésilienne, j’ai la double nationalité et je parle parfaitement portugais en plus du français, anglais, espagnol et italien. Je souhaite partir au Brésil après la fin de mes études. J’ai déjà un bachelier en lettres anglaises, hispaniques et italiennes. En ce moment, je suis en train de faire mon master en communication en relations internationales. J’aimerais bien me diriger vers des postes en multinationales ou au sein de l’ambassade belge ou du consulat belge. Cependant, j’ai un peu peur de me lancer dans l’aventure en vue de la situation actuelle du Brésil (crise économique, criminalité, etc). Je suis habituée au rythme de vie européen et je me demande si je m’adapterai et si j’aurai une bonne opportunité de travail avec un salaire décent. J’aimerais donc vous demander conseil, que me conseillerez-vous?

40 Michelle { 02.24.16 at 9:41 }

Bonjour, je souhaiterais aller vivre au Brésil pour ma retraite. Je suis enseignante en France. Pouvez-vous me dire ce que je dois faire ou à quel endroit je dois m’adresser pour avoir des renseignements. Merci

41 thierry { 02.24.16 at 9:54 }

@michelle, je viens de relire mon article et effectivement j’ai zappé l’information sur les retraites, j’ai donc mis à jour le billet et ensuite pour ton cas, il suffit de consulter ce lien http://cgparis.itamaraty.gov.br/fr/viper4.xml et bonne retraite!

42 thierry { 02.24.16 at 10:02 }

@lucie, chaque cas est un cas personnel. Il est clair que l’adaptation au Brésil n’est pas simple et cela dépend de tellement de facteurs que c’est vraiment impossible de dire « n’ va pas » ou « vas y ». Il faut peut-être faire un mi chemin avant de ce lancer, partir trois mois en touriste pour voir, puis essayer de voir avec un an. Côté crise économique, ça va passer. Côté criminalité, c’est permanent … .Dans mon cas, je dis que toute expérience est bonne à prendre. Après il ne faut pas regretter ce qu’on a décidé.

43 john { 03.03.16 at 3:49 }

bonjour j’aimerais savoir j’aimerais etre instructeur de plongée sous-marine croyez vous que cela va être dur de trouver un travail ? merci

44 thierry { 03.03.16 at 2:02 }

@john, pour moi, au brésil, il ne faut pas être salarié, mais être à son compte. Etre salarié, c’est la misère. Etre à son compte permet tout de même de vivre plus confortablement. Ici au Brésil, vous pouvez ouvrir une entreprise individuelle en 5 minutes chrono (tout est en ligne). ça s’appelle IMEI. Il faut bien sûr fournir un CPF (numéro fiscal indispensable pour vivre au Brésil) . Ensuite il faut s’acquitter de quelques charges sociales (10 euros par mois) et hop, on est à son compte. On peut facturer en toute légalité. En travaillant 15 heures par jour, vous allez pouvoir envisager un bon départ au Brésil, et ce , quelque soit le boulot.

45 dam's { 04.14.16 at 1:12 }

je suis congolaise cela fait 3 semaines que je suis au Brésil dans la ville de porto alegre je parle que français et tout petit peu l espagnol j ai un master en marketing de service je cherche tout type de petit boulot
comment faire pour trouver un petit boulot

46 robin { 04.14.16 at 4:17 }

Bonjour dams,

Rejoins la page Facebook: Rencontres – Conversation en français à Porto Alegre. On organise une rencontre chaque semaine (le mardi ou le mercredi). Tu vas rencontrer des gens qui parlent français et on pourra peut être t’aider.

Robin

47 rayan { 05.10.16 at 8:16 }

bonjour ,

Je souhaiterai m’installer au brésil afin de créer une entreprise .
J’envisage de créer une boucherie à la française .
Penses tu que le marché brésillien est propice pour ce genre d’entreprise

48 thierry { 05.10.16 at 10:12 }

@rayan Ce que je conseille pour s’installer au Brésil (ou dans tout autre pays) c’est déjà de reproduire ce qu’on faisait dans le pays d’origne. Exemple boucher. Ensuite, il faut faire une étude de marché, dans ma ville par exemple, il y a deux ou trois bouchers excellent. Une fois qu’on a fait, ça il faut un temps d’adaptation, (c’est le plus dur). Essayer de reproduire un truc à la française nécessite un temps d’évangélisation du client, donc c’est toujours très dur au début. Il faudra aussi être conforme aux normes sanitaire du pays. Pour la viande, il faut savoir le goût est différent, (car la terre est différente)… Enfin tout est possible, avec de l’argent, du temps, de l’ouverture d’esprit et beaucoup, beaucoup de travail. (ce que je viens d’expliquer est la base pour tout business, c’est pas spécifique au Brésil.

  • Flux RSS

  • Catégories