Le Brésil vu par un Français qui vit à Balneario Camboriu
Random header image... Refresh for more!

Le dollar à 3 reals aujourd’hui

Je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle, mais en tout cas, puisque je gagne ma vie en euro et en dollar pour moi, c’est plutôt une bonne nouvelle. L’argent que j’ai au Brésil de toute façon va rester au Brésil,  donc pour cette partie, ce n’est pas la panique.



La figure qui suit montre l’évolution du taux de change depuis 7000 jours, c’est-à-dire à peu près depuis le plan real . On voit donc la progression du taux de change et je me souviens bien du pic à 4 dollar 2002! A cette époque, les prix au Brésil étaient encore très bas et le taux de change au plus haut. Autant dire, que c’est l’époque où il aurait fallu investir massivement au Brésil, acheter des terrains, des maisons, des appartements… tous ses biens aujourd’hui valent entre 10 et 40 fois plus cher…. Je me souviens que la bouffe était à 13 reals (3 dollars)  le kilo dans un de restaurant de Balneario Camboriu, aujourd’hui le prix est à 60 reals dans le même restaurant (20 dollars).

Vu les prix d’aujourd’hui, je pense que la correction n’est pas finie, un dollar à 5 me semblerait plus raisonnable, cela permettrait de relancer un peu l’export. Cela dit, le chinois ont tellement pratiqué le dumping sur le pays que  les brésiliens ne savent plus fabriquer de produits de base (chaussure, vêtements…) enfin presque plus, car je trouve encore pas mal de pompes made in Brazil.

Il est clair qu’avec un tel taux, les rayons des magasins vont se vider des produits importés et je vais galérer surement pour acheter de la bière belge, du chocolat suisse et du fromage français.

Bref aujourd’hui j’accroche cette copie d’écran comme le symbole d’un pays qui va très mal, mais qui ne se plaint pas trop. On voit çà et là des grèves des camionneurs, mais à mon avis ça ne va pas durer.

cours du real brésilien à 3 dollars

En tout cas, l’appartement que j’ai acheté l’année dernière vient de se prendre une sacrée dévaluation vis -à-vis du dollar et de l’euro, ce ne serait donc pas le moment de le revendre (à moins de trouver un acheteur près à débourser 50% en plus de mon prix d’achat).

L’année dernière je « fêtais » l’euro à 3 reals  aujourd’hui je fête le dollar à 3 reals. Dans peu de temps, peut-être , je vais rire jaune, mais pour l’instant mon pouvoir d’achat au Brésil augmente. Je dois être le seul ici à aimer le Parti Travailliste, la corruption, la mauvaise gestion et l’affaire Petrobras.   Les brésiliens, dans tout ça, continuent de faire confiance en Dieu.

1 commentaire

1 Olivier { 05.27.15 at 1:51 }

Merci Thierry de nous permettre de lire des nouvelles en provenance du Brésil avec les yeux d’un français.
Vos commentaires sont très intéressants pour connaitre le climat d’économique du Brésil.

  • Flux RSS

  • Catégories