Le Brésil vu par un Français qui vit à Balneario Camboriu
Random header image... Refresh for more!

Investir dans l’immobilier à Santa Catarina Brésil

Ici, au moins dans l’état de Santa Catarina, il n’y a pas de crise du logement. J’ai déjà dit que ça construit partout et on a l’embarras du choix. Dans le luxe et le haut de gamme, il semble que ça marche encore mieux. Si vous voulez investir dans cette région,  vous pouvez vous adresser à cette agence immobilière  Jurerealty.com. C’est une agence pour maisons et appartements haut de gamme située à Jurerê International.  Pourquoi je fais de la pub pour cette agence? Et bien, c’est très simple, je suis chargé de faire la traduction en français de leur site, mais la vérité c’est que ce sont mes cousins qui ont lancé l’agence il y a peu. Il faut bien donner un coup de main à la famille non?



Pour vous guider, voilà jurerê sur la carte.



Un exemple de vente en cours : cet appartement penthouse, qu’on appelle ici cobertura, c’est-à-dire un appartement situé au dernier étage d’un immeuble. Ici, les Brésiliens ont eu l’intelligence de ne pas transformer les toits d’immeubles en sites techniques bourrés d’antennes et de locaux techniques. Dans les immeubles de standing, le dernier étage est toujours aménagé en penthouse, sur un à trois étages, on a donc les avantages combinés de la maison et de l’appartement.

Le deuxième atout des appartements de standing, qu’on n’a pas forcément en France, ce sont les parties communes. Quand on parle de parties communes,  on parle de salle de musculation et spa, salle des fêtes, barbecues et piscine et de plus en plus souvent une petite salle de cinéma. Chez moi par exemple il y a 1500 mètres carrés de partie commune avec un terrain de basket, deux salles de fêtes, deux  barbecues, une salle de muscu, un sauna et dans peu de temps un nouvel espace gourmet pour que je puisse faire mes crêpes.

Et oui au Brésil, il y a une valeur intrinsèque que les Européens ont peut-être perdu, c’est l’esprit de fête. Donc les espaces privés sont également conçus pour la fête. Le plaisir en premier, le travail en deuxième et j’approuve! Donc une petite piscine privative pour faire des petits cocktails entre amis et bien sûr le traditionnel barbecue.

A Jurerê, on n’a pas le droit de construire plus de 5 ou 6 étages. On ne se sent pas étouffé par les grattes-ciels comme ici à Balneario Camboriu. On se croirait presque dans une zoné résidentielle un peu comme celle située au nord de Boulogne Billancourt pas loin de Rolland Garros. Sauf qu’ici, c’est 9 mois de soleil assuré et la mer est à côté!  Et l’hiver est plus doux que tout hiver du sud de la France.

Enfin pour clore ce petit article, Jurerê c’est calme, c’est gardé par une agence de sécurité haut de gamme épaulée par la police locale. On peut se balader tranquillement dans les rues. C’est toujours la question qu’on me pose. Et la sécurité? Le Brésil a ses zones chaudes et ses zones paisibles comme en France et à Jurerê, les enfants roulent à bicyclette sur les pistes cyclables, on peut faire du jogging la nuit et se rendre à pied au bar du coin sans regarder derrière soit.

Pour plus de détails : www.jurerealty.com

  • Flux RSS

  • Catégories