Le Brésil vu par un Français qui vit à Balneario Camboriu
Random header image... Refresh for more!

Dilma 4 ans de plus : et le dollar qui passe à 2,5 et le pouvoir d’achat des expats

Pour ceux qui gagnent leur vie en dollars ou en euros et  qui vivent au Brésil, aujourd’hui leur pouvoir d’achat a augmenté de 3%. Il est clair qu’à une époque j’ai commencé à penser que vivre au Brésil n’était pas un bon plan. C’était à l’époque  où le dollar valait 1.56 real ( juillet 2008 et 2011). A cette époque je remettais vraiment en question mon séjour prolongé au Brésil. Aujourd’hui, par rapport à l’époque du dollar au plus bas, nous avons une différence de 63% ce qui est ENORME. Pour illustrer un peu mieux ses chiffres, voilà un peu comment je raisonne.



  • Pour gagner 10 000 reals en juillet 2011, il fallait que je gagne  6410 dollars.
  • Aujourd’hui pour gagner 10 000 reals il faut que je gagne 3937 dollars.
  • Avec les 6410 dollars de l’époque du dollar au plus bas, aujourd’hui ça  me fait 16 000 reals!

Devant mon petit business de blogging, je me réjouis, car je reçois tout en dollars et en euros. Mais c’est une petite réjouissance, car si je compare l prix de la journée de femme de ménage (diarista**), mon pouvoir d’achat a diminué franchement depuis que je suis au Brésil

  • 2006**** : prix de la journée de la diarista 50 reals :  25 euros par jour
  • 2009 :  : prix de la journée de la diarista 75 reals :  37 euros par jour (euro à deux reals)
  • 2011 : : prix de la journée de la diarista 90 reals   36 euros par jour
  • 2013  : prix de la journée de la diarista 100 reals : 33 euros par jour
  • 2014 :  prix de la journée de la diarista 120 reals :  37 euros par jour

Entre 2006 et 2014, le coût de la diarista a  augmenté son salaire de 50% en euros, ce qui est tout de même bien. C’est d’ailleurs ce genre d’indicateur qui prouve que les plus démunies ont pu commencer à vivre et non plus à survivre. Une femme de ménage diarista, si elle travaille 6 jours sur 7, elle tourne à presque 1000 euros par mois en faisant des semaines de 48 heures. Ainsi, de nombreuses femmes de ménage aujourd’hui ont leur petite voiture ou leur scooter. C’est d’ailleurs comme ça que toutes ces personnes associent l’amélioration de leur niveau de vie au PT, CQFD. Avec le plan « Minha Case, Minha Vida » lancé par le PT via la banque CAIXA, on peut s’acheter une maison ou un appartement à des taux très accessibles (sur 30 ans je crois).

A nous de voir la suite dans les quatre années qui viennent , en attendant, ici dans ma ville, ça n’arrête pas de construire et on dit toujours que « quand le bâtiment va tout va ».

*** pour ceux qui ne connaissent pas le mot diarisita : La diarista est une femme de ménage qui travaille à la journée. On la paye et on ne s’occupe pas des charges sociales, ni de quoi que ce soit. C’est à la diarista de faire sa déclaration de charges (chose qu’elle ne fait jamais), et nous on est couvert à condition qu’elle ne travaille pas plus de trois jours par semaine (. La diarista peut travailler pour autant de patron qu’elle veut.

**** notez que mes taux sont calculés un peu à la va vite.

1 commentaire

1 julien { 10.29.14 at 9:12 }

une regouissance ephemere avec des hauts et des bas, en aucun cas une perennite

  • Flux RSS

  • Catégories