Le Brésil vu par un Français qui vit à Balneario Camboriu
Random header image... Refresh for more!

Brésil, la crise? Ici dans ma campagne personne n’a l’air de s’inquieter

L’indice Bovespa a piqué du nez moins vite que l’ensemble des bourses mondiales, mais depuis Juin où l’indice a atteint son record historique, l’élastique s’est Cassé et l’indice chute de jour en jour.



indice Bovespa

Tableau 1 – Indice Bovespa

Pour couronner l’affaire, la valorisation du réal au Brésil par rapport à l’euro, n’a pas vraiment en la faveur des expatriés comme moi. J’ai connu un Euro à presque 4 reals il y a bien longtemps en Juin 2004 où nous étions les rois du pétrole. A l’époque je faisais des calculs pour m’installer ici et buller un maximum, aujourd’hui’hui il faut que je me remette à bosser pour reprendre un peu de forme financière.

cours de l\'euro et du réal

tableau 2 – Cours de l’Euro par rapport à Réal

Les prix étaient à l’époque bien moins élevés qu’aujourd’hui. Ce qui fait qu’on pouvait tranquillement acheter un magnifique appartement avec vue sur la mer pour 400 000 reals, soit 100 000 Euros, alors qu’il y a un mois avec un Euro à 2,5, le même appartement valait 1000 000 reals soit 400 000 EUros  soit une belle plus value de 400%. Un mois après, c’est à dire, aujourd’hui ce même appartement vaut un peu moins car l’Euro est passé à trois reals, soit 330 000 Euros, ce qui est encore très élevé pour un appartement.

L’effondrement de la bourse, et la crise financière n’est que le premier tsunami ou peut être le premier effet de la  bombe atomique, 1) l’effet de souffle, 2) ensuite va venir l’effet de chaleur, 3) puis la radiation. La chaleur va faire baisser les prix drastiquement ici à Camboriu, et on verra ensuite la radiation de toutes les entreprises de génie Civil et la mise au chômage de tous les maçons de la région. J’espère seulement que la tour de 32 étages en construction devant chez moi sera terminée avant la faillite, car ça ne va pas faire beau dans le décors.

Ici les Brésiliens semblent encore être sur leur petit nuage de prospérité. Oui Petrobras a encore trouvé du Pétrole en pagaille et le Brésil est auto suffisant en énergie. Oui il y a toutes les matières premières nécessaires pour ne pas à se soucier de l’extérieur, oui on fabrique des poulets de la viande bovine et du porc en quantité astronomique, mais les services vont se prendre un tel coup que tous les secteurs vont être impacté.

Ca va chauffer au Brésil, je vous dis. Tous ces Brésiliens qui goûtent aux joies du crédit automobile vont boire la tasse. Heureusement le crédit immobilier est ici ridicule car les riches achètent les propriétés plutôt cash où en faisant des permutations de biens pour éviter de payer des taxes, mais il ne faut pas oublier le crédit aux entreprises. Oui ça va chauffer ici, mais surement pas autant qu’à l’époque de l’inflation galopante. C’est triste tout ça, le Brésil commençait vraiment à ressembler à quelque chose c’est dernières 5 années.

Espérons que mes propos soient pessimistes.

2 commentaires

1 Virgile ROBALLO SHECHILIN { 12.18.11 at 9:40 }

Bien que je n’ait pas une formation en économie ….
Cependant je sais que le Brésil a un potentiel très important au niveau économique social et politique et surtout le Brésil ainsi que les Brésiliens aujourd’hui ont confiance et voient le monde avec optimisme. Nous en Europe avons une crise économique mais aussi social! Le Brésil est grand et uni (obrigado Portugal que deixou o Brasil Unido em 1822) tandis que notre Europe est petite et désunie ! mais je veux bien y croire encore !
Merci et félicitations pour votre site web
Kenavo.Virgile

2 thierry { 12.18.11 at 10:25 }

Il semble tout de même que depuis le choc pétrolier en 1973 on est toujours en crise!

  • Flux RSS

  • Catégories